YOGA ABDOS

IMG_5309-2

Il y a plein de bonnes raisons pour travailler et renforcer les abdominaux.  🙂

Et ils sont au centre du corps ce qui n’est pas une position anodine. Des abdominaux forts sont en effet un soutien physique, dans la pratique du yoga comme dans la vie de tous les jours, et un soutien psychologique, une source de stabilité et de force.

Il y a 4 abdominaux principaux : le grand droit, les obliques internes (petit oblique) et externes (grand oblique) et le plus profond, mais fondamental, le transverse. Le yoga permet de travailler tous ces muscles par de nombreuses postures. Le grand droit est le muscle le plus visible et permet la flexion de la colonne vertébrale. Le transverse stabilise le buste en formant un corset pour tout le dos et en soutenant les organes internes. C’est le muscle que vous devez travailler pour avoir un ventre plat ! Les obliques également, car ils servent aussi de soutien au buste et permettent les flexions latérales et les torsions.

Au niveau externe, ils jouent un rôle fondamental sur la stabilité de la colonne vertébrale et la position du bassin. Un manque d’abdominaux peut favoriser une mauvaise courbure de la colonne vertébrale et l’apparition de maux de dos, lombalgie, hernie… De même en cas d’abdominaux insuffisamment forts, le bassin peut présenter une antéversion trop importante entrainant des problèmes de hanche, de dos et ou bien des tensions au niveau du ligament du sacro-iliaque.

De plus, si les abdominaux sont présents et sollicités, on évite les risques de blessures et la posture de yoga est mieux effectuée. On ne compense pas avec d’autres muscles ou articulations comme les fessiers, bras, épaules et jambes. La stabilité et la force données par des abdominaux activés permettent de trouver plus facilement l’équilibre et de maintenir une posture de yoga.

Par exemple, dans la posture de Navasana, si les abdominaux ne sont pas suffisants, on aura tendance à compenser avec les jambes, qui fatigueront vite et auront des crampes, ou avec le dos ce qui peut entrainer des tensions. Dans la planche et surtout la planche basse, les épaules vont compenser le manque d’abdominaux ou leur manque d’activation, ceci pouvant créer des tensions, voire des blessures.  De même, le bas du dos pourra se cambrer facilement et donc se fragiliser avec des abdominaux faibles et/ou non activés. Enfin, dans les postures de flexion arrière, des abdominaux non présents seront compensés par les fessiers et le bas du dos contracté, d’ou d’éventuels problèmes au niveau du bassin et des lombaires.

Durant la pratique des asanas, les limitations physiques, les difficultés ou bien les blessures viennent souvent d’un manque d’attention et de capacité à engager les abdominaux de manière efficace et correcte.

Différentes postures et des exercices préparatoires dynamiques ou statiques permettent de renforcer les abdominaux. Les plus efficaces sont la planche, Lolasana, le demi-pont, la table, le bateau et leurs multiples variantes….

Mais il ne suffit pas de travailler les abdominaux, il faut aussi penser à les activer et de manière correcte, et ce souvent en corrélation avec les muscles pelviens, le multifidus (muscle du dos), le diaphragme et la respiration. Il faut donc penser à activer les muscles pelviens notamment dans les postures debout en contractant les muscles de l’intérieur des cuisses légèrement pivotées vers l’intérieur, à activer le transverse en aspirant le nombril vers l’intérieur et en le remontant, comme si on fermait la fermeture éclair d’un pantalon trop serré !

Les abdominaux ont aussi un rôle interne sur les organes digestifs qui sont stimulés et massés, ce qui permet un meilleur fonctionnement et donc une meilleure digestion. Or, le bon fonctionnement des organes digestifs influence tout l’organisme. Par une mauvaise digestion, les éléments nutritifs ne sont pas correctement assimilés ce qui peut provoquer des déficiences nutritionnelles, des pathologies comme colite, gastrite, allergie, diarrhées, constipation, ou plus graves en touchant les organes digestifs … La santé de la flore intestinale influence aussi le système immunitaire, la qualité du sang, et notre énergie physique et intellectuelle …

Enfin, il ne faut pas oublier l’aspect psychologique de confiance et de force donné par des abdominaux puissants. On parle souvent de deuxième cerveau à propos du ventre, c’est le centre de nos émotions et de notre force qui nous permet d’approcher de manière équilibrée les moments difficiles ou bien heureux de la vie.  

C’est un dur et long travail mais patience car c’est un moment magique lorsque soudain les abdominaux sont prêts et que vous réussissez à faire la posture de yoga !  Et ce moment arrive toujours… 🙂

Bonne pratique et focus sur les abdos, c’est votre force physique et psychique !!!

 

Publicités

Commentaires & questions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s