BIEN-ETRE & ALIMENTATION

 Les acides aminés, vitamines, minéraux et oligo-éléments dans l’alimentation.

Il est nécessaire de consommer des acides aminés surtout ceux essentiels, (l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine) que l’on trouve dans les protéines animales, donc viandes et poissons, mais étant végétarienne, je précise qu’on les trouve aussi dans d’autres aliments, comme les oeufs, produits laitiers et également dans les produits végétaux comme céréales (mieux si complètes), légumineux, oléagineux (cacahuètes, noix, amandes) et graines.

Pour avoir un apport suffisant en acides aminés, vitamines, minéraux et oligo éléments, on peut aussi consommer régulièrement du germe de blé, des Baies de Goji, des graines comme amande, tournesol, courge et sésame.

Pensez aussi à manger des aliments comme le chanvre (sous forme de graine ou huile) pour ses acides gras et acides aminés essentiels ou bien de l’avocat… 

Le germe de blé est riche en vitamines B, vitamine E, oligo-élément et minéraux (phosphore, magnésium, fer, zinc) et acides aminés. 

Schermata 2014-10-29 a 15.46.52Les baies de Goji (bio et pas irradiées!) sont très riches en nutriments et sont un fort antioxydant et immuno-stimulant. Elles contiennent du bêta-carotène, des vitamines C,B1,B2, des antioxydants et des acides aminés : 18 sortes d’acides aminés, dont 8 acides aminés essentiels, 21 oligo-éléments et minéraux (zinc, fer, cuivre, calcium, sélénium, germanium, phosphore, etc.), bêta-carotène, des bêta-sitostérols (pourvus de propriétés anti-inflammatoires). Une cuillère à soupe par jour mais les premiers jours réduire à la moitié pour habituer le corps progressivement aux effets rééquilibrants des baies.

Schermata 2014-10-29 a 15.45.49Les graines de courge sont importantes pour les oméga3, magnésium, fer, phosphore, zinc, cuivre, potassium, calcium, la vitamine A, E, F et du groupe B. Leur richesse en protéines est impressionnante, 35 g de protéines pour 100 gr, elles possèdent tous les acides aminés essentiels, seuls la méthionine et le tryptophane sont en proportion un peu faible. Mais vous pouvez les mélanger avec des graines de tournesol, qui elles, contiennent de bonnes proportions de ces deux acides aminés.

Au printemps et en automne, on peut faire une cure de 3 semaines à un mois de vitamines, minéraux et oligo-éléments, par exemple en prenant de l’acerola bio pour sa vitamine C  et de la spiruline. La spiruline contient de nombreux nutriments utiles pour la santé, vitamines, oligo-élèments et minéraux. Elle contient beaucoup de protéines, caroteinoides (dont le beta-carotene), fer, omega6, phycocyanine, chlorophylle.

En conclusion, une certaine attention doit être portée à l’alimentation afin qu’elle soit une source de bien-être et non de problèmes pour la santé, mais en gardant toujours à l’esprit la nécessité du plaisir de manger et aussi, pour les amoureux de la cuisine comme moi, le plaisir de cuisiner !!!

Il est important aussi d’introduire dans l’alimentation des aliments crus.

Les aliments crus sont à privilégier, surtout en début de repas, car ils contiennent beaucoup d’enzymes alimentaires nécessaires à la digestion. Plus particulièrement, les légumes, plantes aromatiques, les fruits (énormément d’enzymes dans l’ananas, papaye, mangue), les germes de céréales, noix et produits laitiers fermentés (yaourt, kefir) apportent beaucoup d’enzymes alimentaires.

Il faut en effet les consommer le plus souvent possible cru pour ne pas détruire les enzymes alimentaires contenues dans ceux-ci. Les aliments cuits sont dépourvus d’enzymes alimentaires et ce sont alors les enzymes digestives présentes dans notre corps qui doivent s’occuper de cette tache, impliquant une production majeure de la part du pancréas. Cette absence d’enzyme alimentaire engendre donc des perturbations au sein de notre métabolisme, des effets sur les enzymes métaboliques (action au niveau cellulaire et immunitaire) et favorise des problèmes telles que l’obésité, le cholestérol, le cancer, les allergies ….

Il faut donc consommer beaucoup de fruits et légumes, évidemment de saison et souvent crus, en privilégiant certains légumes pour leurs bienfaits (choux, épinard, betterave, poireau, céleri, laitue, chicorée, navet, poivron, courgette, aubergine, tomate, concombre, oignon).

Le régime végétarien (pas de viande ni poisson)  ou végétalien (aucun produits dérivés d’origine animale) a de nombreux aspects positifs mais certaines précautions doivent être prises.

Mon choix d’être végétarienne est guidé par des aspects éthiques (non violence sur les animaux), écologiques et environnementaux, mais aussi par les conséquences positives sur le fonctionnement du corps et donc sur la santé.

Presque tous les légumes, céréales et fruits, et donc aussi les protéines végétales ont principalement des effets alcalinisant sur le corps, tandis que les protéines animales sont des aliments acidifiants et ils favorisent les maladies cardiovasculaires, la hausse du cholestérol, l’obésité, le diabète….

On trouve d’ailleurs un pourcentage de protéines élevé et suffisant pour être en bonne santé dans les végétaux notamment dans les céréales (mieux si complètes et éviter la farine de blé blanche T45 et T55) comme le quinoa, l’épeautre, le kamut, et les légumineux. Mais attention à ne pas manger trop de protéines, on a besoin de seulement 15 %  de protéines environ sur l’apport énergétique total.

Schermata 2014-10-29 a 15.58.16

Il faut également veiller à respecter certains principes alimentaires lorsque l’on est végétarien (ou vegan) comme le fait d’associer dans un même repas ou dans la même journée céréales et légumineuses (soja, pois, fèves, haricots, pois chiche, lentille…) . En effet, les protéines des céréales sont déficientes en un ou deux acides aminés (principalement la lysine, parfois le tryptophane), mais riches en méthionine et cystéine. Les légumineuses en revanche sont riches en lysine, mais pauvres en méthionine et cystéine. Séparées, céréales et légumineuses restent incomplètes ; combinées, on a tous les acides aminés.

Attention aussi au fer, il est indispensable et permet aux globules rouges de transporter l’oxygène jusqu’à nos cellules. Or le fer contenu dans les végétaux, dit non héminique (en opposition au fer héminique, d’origine animale), n’est assimilé par l’organisme qu’à hauteur de 5 % (contre 25% pour le fer héminique). Pour améliorer son assimilation, on peut consommer au cours du même repas de la vitamine C (agrumes, kiwi, fraise, tomates, crucifères (chou, brocoli, chou fleur), poivron, cassis, papaye, goyave…). Le café et le thé peuvent nuire à l’absorption du fer. Les aliments riches en fer sont la laitue de mer (algue), spiruline, lentilles, persil, cresson, graines de citrouille, tofu, miso, germes de blé, noix, raisins secs, graines de tournesol, pignons de pin, épinards, figues séchées, avocat, betterave, les œufs et les produits laitiers.

Si vous êtes végétarien (et encore plus végétalien), attention aussi à la vitamine B12. Elle est importante pour la santé du système nerveux, les globules rouges et la division cellulaire. Pendant la grossesse, elle est essentielle au développement du foetus. De plus, elle participe au métabolisme du gras et des protéines. Elle se trouve uniquement dans les produits d’origine animale (viande, produit laitiers, oeufs) ou les produits végétaux enrichis de B12. À moins d’être enrichi, aucun aliment végétal (y compris les algues et la spiruline) ne contient une quantité suffisante de vitamine B12 active.

En conclusion, une certaine attention doit être portée à l’alimentation afin qu’elle soit une source de bien-être et non de problèmes pour la santé, mais en gardant toujours à l’esprit la nécessité du plaisir de manger et aussi, pour les amoureux de la cuisine comme moi, le plaisir de cuisiner !!!

Bon appétit !

Publicités