L’EQUILIBRE PHYSIQUE ET PSYCHIQUE

Les postures d’équilibre agissent sur l’équilibre physique du corps dans l’espace permettant ainsi d’améliorer son fonctionnement, sa stabilité et son mouvement. Ces asanas influent aussi sur l’équilibre psychique en favorisant la concentration, l’apaisement et l’équilibre émotionnel et nerveux.

IMG_5366

Il existe de nombreuse postures d’équilibre dans le yoga. Les asanas d’équilibre regroupent des postures debout, assises et des postures inversées telles que virabhadrasana III, vrksasana, garudasana, ardha chandrasana, natarajasana, eka pada utkatasana, padangusthasana, navasana, bhujapidasana, tittibasana, vasisthasana, navasana, bakasana, parsva bakasana, kakasana, eka pada koundinyasana, Eka Pada Galavasana, sirsasana et leurs différentes variantes… et bien d’autres encore.

Les postures d’équilibre en yoga sont tout d’abord amusantes, donc pourquoi s’en priver ! Mais outre l’aspect ludique, elles offrent bien d’autres effets positifs.

La recherche et le développement de l’équilibre est tout d’abord un travail physique d’alignement du corps en fonction de la gravité, mais aussi un travail de force et souplesse du corps pour maintenir cet alignement.

En premier lieu, afin d’approcher au mieux les postures d’équilibre, il est important d’avoir les fondations du corps solides, c’est-à-dire les pieds qui sont la base des membres inférieurs et le bassin qui est la base de la colonne vertébrale. Évidemment cela implique un bon positionnement de ces membres, mais aussi la présence de muscles suffisants pour leur bon fonctionnement, notamment pour le bassin les muscles fessiers, les adducteurs, les abdominaux et les muscles pelviens.

L’équilibre se travaille donc au niveau physique par le transfert du centre de gravité et du poids du corps, et par le fait de solliciter plus intensément certaines parties et muscles du corps. Ainsi, les jambes et les muscles fessiers seront très sollicitées dans les postures debout et dans les postures au sol, ce seront les bras et les muscles situés au niveau des poignets et des épaules.

BakasanaSi au début, la posture ne peut être exécuter ou bien maintenue suffisamment longtemps, ne pas hésiter à utiliser un support (mur, blocs…) afin de renforcer les muscles nécessaires à la posture ou bien afin de travailler correctement l’étirement des jambes, l’ouverture du buste ou d’une articulation comme les hanches. Les postures d’équilibre permettent ainsi d’équilibrer à droite comme à gauche la force musculaire et les articulations du corps.

Travailler l’alignement c’est donc trouver et maintenir l’équilibre, c’est-à-dire savoir équilibrer son corps et répartir le poids du corps en fonction du centre de gravité et de la ligne médiane du corps. Le centre de gravité se situe au niveau du nombril mais il existe des petites différences chez chacun. Debout, le centre de gravité est au centre de votre corps sur la ligne médiane et le poids est réparti de façon uniforme de chaque coté. Mais dans les postures d’équilibre, ces données changent et il faut adapter son alignement. Il faut que le centre de gravité soit au dessus de la base de support c’est-à-dire au dessus des ou du pieds d’appui, des mains, avant-bras ou coudes selon la postures d’équilibre. En changeant la base de support, les postures d’équilibre provoquent donc un déplacement plus ou moins important du centre de gravité de manière horizontale, vers la droite ou la gauche, ou bien verticalement, vers le haut ou le bas.

Si les muscles sont nécessaires au maintien des postures d’équilibre, le corps dispose d’autres aides comme les points et repères visuels. Il est donc important de fixer un point précis, de bouger la tête lentement pour laisser le temps au cerveau d’analyser les données et de prendre les mesures nécessaires au maintien de l’équilibre. Mais il est intéressant aussi de travailler les yeux fermés dans des postures d’équilibre faciles comme celle de la posture de l’arbre. Il faut se concentrer sur un point fixe devant au sol et le garder présent même les yeux fermés. Il est important aussi de porter son attention sur les sensations et les pressions sur la base de support (pieds ou mains) et au niveau des articulations principalement sollicitées  (chevilles, hanches ou poignet).

20140606_124453

Mais le développement de l’équilibre requiert aussi un travail mental.

A la différence des autres postures de yoga, les postures d’équilibre requièrent une attention particulière et renforcée. On doit être attentif au changement et au transfert de poids d’une partie du corps à une autre, et il est souvent nécessaire de procéder doucement dans ce changement. L’attention est par conséquent accrue par le fait de savoir déterminer quand ce changement est acquis, c’est-à-dire quand le corps est prêt pour la posture d’équilibre. L’alignement dans les postures d’équilibre est de plus un effort constant de concentration pour la recherche et de maintien du centre de gravité et de l’alignement. Si on relâche le focus, on perd l’équilibre et la posture.

Les postures d’équilibre permettent ainsi d’équilibrer le corps, d’être plus centré et concentré. De plus, le fait de devoir se concentrer pour maintenir l’équilibre nous fait oublier les autres pensées et amène le calme et la relaxation. Elles procurent une sensation d’harmonie forte, une sorte d’état de grâce et un lâcher prise. Ces différentes sensations psychiques se répercutent aussi dans la vie et nos actions quotidiennes.

Certaines postures de yoga utilisent souvent les deux cotés du corps mais avec des positions ou des mouvements différents à gauche et à droite. Or le fait de stimuler l’attention du cerveau par des actions différentes à droite et à gauche permet de faire travailler les deux hémisphères de manière égale et donc d’apporter un meilleur équilibre au niveau psychique. Enfin, l’équilibre est également amélioré grâce à des exercices de pranayama notamment Anuloma viloma qui permet de faire circuler l’énergie de manière équilibrée dans les deux hémisphères du cerveaux.

Les postures d’équilibre sont des postures souvent difficiles car elles demandent non seulement un travail physique de force et de flexibilité, mais aussi un travail mental de concentration. Mais le résultat bien mérité est lui aussi par conséquent double, sur le physique et sur le psychisme. N’hésitez donc pas à pratiquer les postures d’équilibre mêmes celles un peu difficiles.

Bonne pratique !

Schermata 2014-04-23 a 14.44.28

Publicités

Commentaires & questions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s