YOGA TIME !

2014-12-12 celine_-23

YogaTime ! C’est l’heure du yoga !

OK, mais essayer le yoga dans un cours pour la première fois ou bien le pratiquer régulièrement, ce n’est pas toujours une chose simple … Quel cours choisir, quand pratiquer et quelle asana faire ???

***

Tout d’abord il faut choisir parmi tous les styles de yoga … Et là il y a du choix !

Il y a en effet différents styles de yoga, plus ou moins dynamiques, d’autres plus statiques, d’autres régénérateurs ou passifs, certains où les asanas sont dans une séquence et un ordre préétabli, ou bien d’autres plus techniques ou thérapeutiques… Sans parler des styles labellisés par des professeurs renommés … Et en sachant que dans un même style ou catégorie chaque enseignant a aussi sa manière personnelle d’enseigner ! Mais bon, il suffit d’essayer et généralement chacun trouve son bonheur.

Puis la pratique peut être différente selon les périodes et selon les jours.

Il faut en effet accepter d’être débutant pendant quelques mois au moins et donc ne pas choisir un cours de yoga avancé dès le début ! Non seulement, on évite le malaise ou bien une belle sciatique, mais aussi de dépenser de l’argent inutilement dans un cours où on ne pourra faire que la moitié des postures si tout va bien (avec un effort de concentration maximale), et cela sera aussi plus efficace pour la pratique ! Et si il n’y a pas de niveau dans le cours, il est préférable d’en informer l’enseignant et de se limiter aux variantes faciles proposées.

Et après quelques mois de pratique (voire un an), lorsque l’on n’est  plus « officiellement » débutant, il faut garder à l’esprit que le yoga est un travail physique long et ardu, mais qui n’implique pas pour autant de faire violence à son corps. Il faut être patient et toujours connaître ses capacités physiques, c’est le point le plus important dans une pratique de yoga : connaitre son corps et ses limites, et mettre surtout son ego de côté. Cette prise de conscience et cette attention sont nécessaires pour ne pas se blesser, pour respecter son corps et donc évidemment pour progresser. Il n’y a rien de dévalorisant à prendre des accessoires comme des blocs, une sangle ou bien effectuer une variante plus simple. Ce sont un peu comme vos amis…

Et puis, que l’on soit débutant ou non, il faut savoir adapter sa pratique selon le mood, l’envie, l’énergie du moment, c’est-à-dire savoir s’écouter et ne pas entrer dans des automatismes. Dans certaines circonstances (fatigue, maladie, blessures…), il faut savoir s’arrêter ou ralentir sa pratique ou bien la modifier avec des postures qui évitent de solliciter certaines parties du corps. Si un jour on n’est pas motivé pour pratiquer le yoga, alors on fait autre chose, sinon la pratique sera inutile. Si on se sent fatigué, alors on pourra effectuer des postures au sol régénérantes ou passives, ou bien si on est stressé, on fera des postures qui apportent le calme et permettent le relâchement, l’introspection, comme les postures d’équilibre, les flexions vers l’avant ou les inversions et du pranayama. Si au contraire on veut plus d’énergie, développer le courage et la force, alors on pratiquera des postures debout ou bien celles renforçant les abdominaux comme le bateau, la planche et leurs variantes ou enfin des flexions arrières.

Concernant la difficulté des postures, il faut accepter que certains jours une posture s’effectue tout simplement alors que d’autres jours elle sera inconfortable ou difficile à maintenir. Il faut aussi accepter que les postures difficiles demandent un travail soutenu parfois pendant plusieurs semaines, mois, voire années pour les maîtriser. L’important est de ne pas penser qu’au résultat, d’être patient et se laisser surprendre par sa pratique et être satisfait quand un jour on réussit cette posture (et alors là … en accompagnement souvent il y a un petit sourire béat, ou un cri de joie voire une petite danse impro de satisfaction !) Mais cela ne veut pas dire qu’il faut travailler uniquement les postures difficiles pour satisfaire son ego, (même si c’est vrai qu’elles sont amusantes), car même les postures faciles sont efficaces. L’important reste la sensation de bien-être procurée par une posture, qu’elle soit facile ou plus avancée.

IMG_5430Selon les moments de la journée, la pratique peut aussi varier.

La pratique du yoga est très subjective et personnelle, l’important étant d’avoir envie de pratiquer et de trouver un moment pour soi. Le plus simple est de fréquenter un ou des cours, surtout les premières années afin d’être corrigé et de connaître les postures de base, les alignements corrects et les ajustements.

Ensuite, il est intéressant de commencer sa propre pratique chez soi, en plus des cours. La durée peut être variable selon la disponibilité de chacun, mais une pratique de yoga devrait durer 30 mn au minimum. Préparez ou faites selon l’inspiration une petite séquence, avec vos postures préférées et celles que vous maîtrisez, puis essayer de progresser dans une ou des postures plus avancées mais tenez à portée de main un grand miroir et un livre pour avoir un modèle et des explications, et aussi pour vérifier la similitude de la posture !… Parfois, on pense être parfaitement dans la posture, or dans le miroir on se rend compte que ce n’est pas vraiment comme sur la photo… mais plutôt une variante perso !!!

Sinon autres petits conseils, mettez le téléphone off ou en mode avion, musique ou pas selon les goûts, choisissez un horaire et un lieu où vous ne serez pas dérangé par : animaux de compagnie, amoureux(se) vous demandant si vous voulez un apéro ou faisant les cents pas pendant la relaxation finale, ou par des enfants essayant de vous imiter…

Quant au moment de la pratique, on peut effectuer les mêmes postures le matin comme le soir, mais les sensations et la manière de pratiquer sont parfois différentes. Il convient néanmoins d’éviter de pratiquer le soir trop de flexions arrière comme le chameau, la roue, l’arc (…) car elles sont énergisantes (bon évidemment tout dépend de vos projets et programme pour la soirée…). Et enfin, il faut savoir que la pratique du matin et de la journée (midi et après-midi) donnent plus d’énergie que celle du soir (après 18h) qui détend plus facilement.

Le matin, les postures pratiquées auront pour objectif, tout d’abord de réveiller la colonne vertébrale. Il faut donc commencer par des exercices et des postures douces et simples, impliquant par exemple un mouvement ondulatoire de la colonne de bas en haut (comme le chat) et/ou en avant-arrière (se mettre debout ou assis et aller en avant avec le buste, le dos légèrement arqué et la poitrine ouverte, puis aller en arrière avec le dos arrondi et ainsi de suite) et debout effectuer une mobilisation du bassin avant/arrière et de côté (un peu genre salsa…). Puis, on peut poursuivre avec des salutations au soleil, dans un premier temps simples ou/et lentes, puis plus intenses. On évitera par conséquent, les postures trop intenses pour le dos en tout tout début de pratique (comme la chandelle, la charrue, la roue, le chameau …), qui seront donc effectuées plutôt vers la fin ou à un autre moment de la journée !

Le matin, on peut mobiliser la force du corps, notamment celle des jambes et des bras et augmenter l’énergie dans le corps, avec les postures du guerrier, la chaise, la planche, le bateau, les flexions vers l’arrière, les postures d’équilibre sur les bras… et leurs multiples variantes.

Eka Pada Rajakapotasana - PigeonTandis que les postures du soir veilleront plutôt à relâcher les tensions avec des postures d’équilibre debout comme l’arbre ou Padangusthasana (et leurs variantes…), des torsions pour relâcher le dos, des postures d’ouverture des hanches (posture de la tête de vache, du papillon, du pigeon…), des flexions vers l’avant (la pince, Uttanasana…), des inversions (la chandelle, le chien tête en bas…), et des postures relaxantes contre le mur ou au sol. Le pranayama étant très relaxant n’hésitez pas à le pratiquer aussi le soir.

Quant au choix des postures et de leur ordre, on commence logiquement par les postures debout puis on passe aux postures au sol. Et selon le temps à disposition, on effectue une ou plusieurs postures de chaque catégorie, c’est-à-dire les postures de force (guerriers, chaise, planche, bateau…), d’équilibre (arbre, Padangusthasana, demi-lune, corbeau…), de flexion latérale (triangle, fente latérale) et flexion avant (uttanasana, pince, tortue…), des torsions, des inversions (chien tête en bas, dauphin, chandelle…), des flexions arrière (danseur, cobra, arc, chameau …). On termine par des postures relaxantes au sol, du pranayama et une relaxation d’au moins 5 mn pour une pratique courte, ou bien de 10 à 15 mn pour une pratique d’au moins un heure.

Pour des idées de postures, voici quelques photos avec les indications des effets, des ajustements et des variantes à voir dans la page Photos.

Enfin, pour la femme, la pratique varie en fonction de nombreuses circonstances : son cycle menstruel, et selon les périodes de la vie par exemple lors d’une grossesse ou bien à la ménopause. Voir les infos détaillées dans un prochain article…

***

Le yoga est un voyage personnel qui commence avec le corps pour aller vers l’intérieur, dans la tête et le cœur. Le yoga permet donc l’union du corps et de l’esprit, en maîtrisant le corps et le mental. Mais pour cela, le yoga est un travail long et régulier, qui demande de la persévérance et de l’attention. Selon les périodes de la vie, selon le moment de la journée, selon les capacités physiques, les envies et l’énergie du moment, il faut savoir choisir son yoga. 

Pratiquer le yoga c’est savoir accepter que tout change…

Publicités

Commentaires & questions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s