CONNECTER LE YOGA AVEC LES SAISONS

Le yoga est une pratique physique et mentale qui pour moi doit être adaptée avec non seulement notre état physique et psychique du moment afin d’être à l’écoute de soi, mais aussi avec le monde extérieur, c’est-à-dire le cycle de la lune (ce qui a déjà fait l’objet d’un article) et les saisons.

On travaillera donc plus particulièrement certaines parties et organes du corps selon les saisons, en fonction des éléments et des doshas de l’ayurveda et en fonction des méridiens de la médecine chinoise qui correspondent en fait aux nadis dans le yoga ou aux fascias dans la médecine moderne. Bref connectons notre corps et notre mental avec les éléments extérieurs.

LE PRINTEMPS

credit photo nicolas Tempier

yoga marseille mucem 1

credit photo : Alex wind / yoga in the city

Au printemps, les jours se rallongent et l’énergie augmente dans le corps et il faut sortir  de la lenteur et du calme de l’hiver. On a besoin de détox et d’ouverture. En ayurveda c’est le dosha Kapha qui domine (eau et terre) et en médecine chinoise c’est les méridiens du foie et de la vésicule biliaire qui sont concernés. Au printemps, la pratique sera donc marquée par des salutations et des séquences dynamiques rapides et intenses (Yang Yoga), ainsi que des postures d’ouverture de la poitrine avec les flexions vers l’arrière et les flexions latérales, des postures detox comme les torsions et les postures travaillant les abdominaux afin de stimuler les organes digestifs. Les postures d’équilibre sur les mains et bras sont également parfaites pour cette saison.

L’ETE

Version 2Durant l’été, l’énergie est au rendez-vous donc la pratique est facilement solaire et dynamique en harmonie avec cette période et l’astre du soleil. Mais en l’ayurveda, l’été est la saison de Pitta donc la rencontre du feu et de l’eau et dans la médecine chinoise ce sont les méridiens de l’intestin grêle et du coeur.

On va donc privilégier des postures qui réduisent Pitta, qui nous permettent de nous centrer, de nous connecter avec l’énergie de la terre, et non pas uniquement avec le soleil, d’apporter le calme et de compenser la chaleur et l’énergie créées. Les salutations au soleil et des séquences de postures seront plus lentes, on fera beaucoup de postures au sol et des flexions vers l’avant. En pranayama, on pourra pratiquer Shitali et Shitkari qui apportent fraicheur, puis travailler les expirations longues et les rétentions à poumons vides. On pourra aussi pratiquer chandra bhedana pranayama (inspiration narine gauche et expiration narine droite) pour apporter un peu de fraicheur.

 

L’AUTOMNE

 

img_4326

 

La période de l’automne c’est Vata (air et éther) en ayurveda qui est synonyme d’air, de dispersion, de changement, de fatigue physique et mentale (lassitude, stress…). Les méridiens des poumons et du gros intestin sont ciblés en automne. Cette période peut amener un déséquilibre que nous chercherons à compenser en améliorant l’ancrage et la concentration, en apportant chaleur, douceur, fluidité et stabilité.

Nous ferons descendre l’énergie dans notre corps en travaillant des postures qui recentrent, notamment les postures d’équilibre debout qui stabilisent le corps, l’activent et le réchauffent, mais aussi des postures ciblant les hanches et le bassin. Nous rechercherons aussi la fluidité et la souplesse au niveau de la colonne vertébrale avec des flexions avant et des flexions arrière douces et/ou supportées. Une pratique profonde et posée mais aussi une pratique fluide par la recherche du mouvement interne et une attention au ressenti. Nous chercherons également l’ancrage et la concentration par le pranayama et des mudras spécifiques.

L’HIVER

yoga marseille 5

La saison de l’hiver est caractérisée par des sensations de lenteur, d’ancrage et de froid. Il faudra donc booster l’énergie intérieure et notre organisme tout en respectant le rythme doux et calme de la saison hivernale.

 

On pratiquera donc des torsions et des postures travaillant les abdominaux pour stimuler le feu intérieur et les organes digestifs, ainsi que des flexions vers l’avant actives et passives pour le calme qu’elles apportent. Les flexions arrières sont importantes également en hiver mais avec des accessoires afin qu’elles soient plus passives et moins intenses physiquement. Elles favorisent en effet la chaleur, l’ouverture de la poitrine, du sacrum et de l’avant des hanches permettant une libération des tensions et de la place pour des sensations de joie. Les inversions seront à privilégier pour stimuler les systèmes immunitaire et lymphatique. Enfin, il faudra également favoriser en cette saison hivernale les postures au sol régénératrices, le pranayama et des exercices de concentration.

 

 

Publicités

Commentaires & questions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s